Rechercher dans ce blog

samedi 12 novembre 2016

Grandeur du Cameroun

Parler de la grandeur  du Cameroun, c’est  relancer l'idée de conquête d'un empire de liberté et d’autonomie dans un contexte de compétition internationale oppressant pour surmonter cette crise morale qui le touche. Ses dirigeants doivent s’inspirer de ces grands hommes qui voulurent son indépendance et son développement autocentré, et qui seront  les artisans de cette politique fondée sur  un patriotisme mobilisateur des énergies conçu comme le dépassement du nationalisme blessé.
Comme les nations ne sont grandes que par l'activité, il faut dire que  l'idée que le Cameroun doit refaire sa grandeur doit être précisément d'incarner " le peuple élu" de la liberté, d’ autonomie,  et d'avoir vocation à porter l'idéal de diffusion de la pensée camerounaise partout dans le monde. L’idée ici est à la fois politique et morale.
A cet argument politique et moral, doivent naturellement s'ajouter des raisons économiques et géostratégiques.  Les autres ensembles économiques dans le monde  doivent lui fournir des débouchés dans un contexte économique de surproduction,  de montée du protectionnisme ou d’ouverture. Le Cameroun  doit aussi se constituer un réseau d'escales et de ravitaillement pour ses navires.  C’est dire que ce pays doit être une société industrielle, une puissance maritime, et aérienne ou spatiale. I doit maitriser le minimum nécessaire à la défense de ses intérêts.

Le Cameroun doit donc  avoir et développer  une grande politique internationale  en Afrique centrale, de l’ouest, en Asie mais aussi en Amérique du et du Sud.  Il est vrai qu’en Afrique Centrale, il est comme une Ile qu’on rejette par peur de son hémogénie et ses relations avec le Nigéria bien complexes. Mais le Cameroun sera une puissance respectable s’il s’appuie sur son potentiel social, économique, stratégique et diplomatique.

Daniel Tongning
Enregistrer un commentaire