Rechercher dans ce blog

samedi 26 novembre 2011

D’amour je te poursuivrai

Je te poursuivrai, toi !
Je te poursuivrai sous ton toit,
Aujourd’hui et demain, sous le soleil,
Comme sous celui de la veille.
Je te poursuivrai, avec amour,
Sans ou avec roulement de tambour,
Je te poursuivrai,
Je te le dis, je te le redirai.

Méthodiquement, avec foi,
Je te poursuivrai, plein de fois,
Comme je t’aime, je le ferai.
Même si la mort vient, je ne laisserai
Je ne laisserai pas.
Et toujours il avancera, mon pas
Je te poursuivrai
Et d’amour je te gagnerai

Et si tu ne comprends pas, mon Amour
Rien ne m’empêchera. Pour toi je cours,
Pour toi je vole,
Toi que mon cœur cajole
Qui aveugle ne me vois,
Malgré ma voix.
D’amour je te poursuivrai,
Je te poursuivrai, je t’attraperai.

Amour de mon cœur, tu peux,
Malheureux, silencieux ou peureux
Savoir que je t’aime,
Car, pour toi, mon cœur sème
Avec allégresse, la plante du bonheur,
Pour que à toi reviennent ses fleurs,
Et que ses fruits arrosent ta soif,
Du pur jus qui, d’amour, désaltère et n’assoiffe.

Daniel TONGNING, Paris, le 13 juillet 2009,
extrait de «Les amours cachés de Nah Teloh ou La révélation d’une vie», inédit.
Enregistrer un commentaire